PUBLICITÉ

Vaccin contre l'hépatite B: des risques non démontrés, des bénéfices certains

Publié par Julie Luong, journaliste santé le 18/11/2008 - 00h00
-A +A

Le débat revient régulièrement sur le tapis: le vaccin de l'hépatite B serait-il responsable de certains cas de sclérose en plaques? Les études n'ont jusqu'à ce jour pas permis de le démontrer. Il est en revanche certain que ce vaccin continue de sauver de nombreuses personnes de par le monde.

PUB

Premières suspicions

Le virus de l'hépatite B (VHB) est très contagieux. Dans le monde, on estime que 2,5 milliards de personnes sont infectées, dont 370 millions deviennent porteuses chroniques du virus. Dans 20% des cas, cette hépatite chronique est responsable d'une cirrhose qui peut évoluer vers un cancer du foie. Depuis plus de 20 ans, il existe cependant un vaccin qui permet de protéger contre cette maladie. Mais en 1994, des suspicions ont été émises à son égard: en France, une trentaine de professionnels des soins de santé a porté plainte en raison de l'apparition d'une sclérose en plaques après vaccination. "L'Etat francais a dédommagé ces personnes parce qu'elles étaient obligées, en raison de leur métier, de se faire vacciner. Mais cela ne veut pas dire que la responsabilité du vaccin dans l'apparition de la maladie a été reconnue" explique le Dr Yves Van Laethem, infectiologue.

Pas de lien démontré

Actuellement et malgré les nombreuses études qui ont été réalisées, le lien entre le vaccin et le développement d'une sclérose en plaques n'a pas été formellement démontré. "Théoriquement, on peut imaginer qu'un composant du vaccin pourrait provoquer une réaction auto-immune, dans laquelle les anticorps, au lieu de s'attaquer aux antigènes de l'hépatite B, s'attaqueraient à la myéline, causant la sclérose en plaque". Pour l'heure, même s'il y avait dans de rares cas un tel lien de cause à effet, cela ne justifierait pas l'arrêt d'une vaccination qui a permis de limiter drastiquement les cas d'hépatite B dans le monde entier. "Les études bénéfices-risques sont clairement en faveur de la vaccination", souligne le Dr Van Laethem.

Publié par Julie Luong, journaliste santé le 18/11/2008 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Hépatite A, B ou C... C'est grave docteur ? Publié le 21/08/2017 - 12h34

La plupart des hépatites ou inflammations du foie, sont dues à des virus, d'où leur non d'hépatites virales . Hépatites A, B ou C , sont-elles toutes de gravité équivalente et comment se transmettent-elle ?

Vrai/faux sur la vaccination Mis à jour le 21/09/2009 - 00h00

Les vaccins sauvent des millions de vies de par le monde. Dans les pays développés, certaines maladies qui étaient autrefois de véritables fléaux ont complètement disparu. Le spectre de ces maladies ayant reculé, nos inquiétudes se focalisent désorma...

Plus d'articles