PUBLICITÉ

Vent d'optimisme sur le cancer

Publié par Isabelle Eustache le 15/04/2003 - 00h00
-A +A

Grâce aux progrès thérapeutiques, on observe en Europe une baisse importante de la mortalité par cancer. A quelques exceptions, cette évolution concerne l'ensemble des tumeurs malignes, tant chez les hommes que chez les femmes.

PUB

Après une longue progression, la mortalité par cancer baisse en Europe de l'Ouest depuis les années cinquante. Cette évolution très optimiste vient d'être confirmée par une étude épidémiologiste ayant analysé toutes les données sur ce sujet entre les années 1955 et 1998.

Chez les hommes, le nombre de décès a diminué de :

  • 12% pour les cancers de la vessie ;
  • 11% pour les cancers du poumon et de l'intestin ;
  • 6% pour les tumeurs de la cavité buccale et du pharynx ;
  • 5% pour le cancer de l'oesophage.Chez les femmes, la mortalité a baissé de :
  • 26% pour le cancer du col de l'utérus ;
  • 21% pour les cancers de l'intestin ;
  • 7% pour le cancer du sein.
En ce qui concerne ce dernier type de tumeur, une étude réalisée au Pays de Galles démontre qu'à long terme, les femmes atteintes d'un cancer du sein ne meurent pas plus que la moyenne de la population générale féminine. Par ailleurs, la survie à 5 ans s'est significativement améliorée.Pour les deux sexes les décès ont chuté de :
  • 30% par cancer de l'estomac ;
  • 10% pour les tumeurs liées à une leucémie.
En revanche, la mortalité due au cancer du pancréas, des ovaires et de la prostate n'a pas baissé, mais est restée stable.

Seule ombre au tableau, le cancer du poumon chez les femmes

Seul le cancer du poumon est responsable d'une mortalité croissante chez les femmes. Cette hausse est de 15%. Il semblerait cependant que l'Europe soit moins touchée que les Etats-Unis et que la fréquence de ce cancer chez les femmes de moins de 75 ans soit en train de se stabiliser. Espérons donc que nous échapperons à cette épidémie, dont le tabagisme est responsable.Abonnez-vous gratuitement à la newsletter e-santé !Site Fédération Belge contre le Cancer

Publié par Isabelle Eustache le 15/04/2003 - 00h00 Levi F. et coll., Mortality from major cancer sites in the European Union, 1955-1998. Annals of Oncology, 14: 490-5, 2003. Taylor R/ et coll., Long term survival of women with breast cancer in New South Wales. European Journal of Cancer, 39: 215-22, 2003.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Le cancer du poumon frappe désormais les femmes jeunes Mis à jour le 27/12/2001 - 00h00

Il y a une trentaine d'années, les étudiants en médecine apprenaient que le cancer du poumon touchait essentiellement l'homme, habituellement entre 55 et 70 ans. Aujourd'hui, il atteint de plus en plus de femmes, et des femmes de plus en plus jeunes....

Le cancer touche davantage les hommes que les femmes Mis à jour le 23/12/2008 - 00h00

En Belgique, le cancer continue d'affecter plus fréquemment les hommes que les femmes. Près d'un homme sur trois et une femme sur quatre développeront la maladie avant l'âge de 75 ans. C'est ce que révèlent les toutes premières données chiffrées sur...

Cancer: l'Union européenne veut faire encore plus Mis à jour le 02/02/2009 - 00h00

Ce 4 février marque la journée mondiale contre le cancer, deuxième cause de mortalité à l'échelle de la planète. Que fait-on chez nous pour mener la lutte? La Commission européenne vient de publier un rapport sur le dépistage dans les 27 pays-membres...

Plus d'articles