PUBLICITÉ

Baladeur : quel risque auditif ?

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 09/03/2004 - 00h00
-A +A

En balade, en voiture, en train, en métro et même à la maison, les baladeurs nous accompagnent partout, à tel point que certains ne peuvent plus s'en passer. Quels sont les risques pour nos oreilles ? Le nombre de décibels bien sûr et la durée d'exposition !

PUB

Nos oreilles sont des organes fragiles. Et au-delà de la fatigue auditive, les dégâts engendrés par l'exposition à des bruits excessifs risquent de s'aggraver jusqu'à devenir irréversibles.

L'unité de base du niveau sonore est le décibel. Au-delà de 65 décibels, le bruit devient désagréable, tandis qu'il est considéré comme nocif à partir de 85 db.A ce niveau, la durée de l'exposition intervient. A plus de 85db, il existe un risque important de perte auditive permanente si l'exposition dure plus de huit heures par jour.

Qu'il s'agisse d'un baladeur composé d'un lecteur de cassettes, de disques, de MP3 ou d'un récepteur radio, qu'il soit numérique ou non et quel que soit le système d'écouteurs, les niveaux sonores générés peuvent être potentiellement dommageables pour l'ouïe. En règle générale, l'intensité sonore d'une musique populaire délivrée par des écouteurs fournis avec l'appareil, va de 86 à 102 db. Mais elle peut atteindre 114 db lorsque les casques d'écoute utilisés sont achetés séparément. La limite nocive est atteinte en 1 minute à 114 db, en 2 minutes à 102 db et en 7 heures à 86 db. Une durée plus longue suffit à causer une perte auditive immédiate, grave et permanente.

Comment réduire les risques auditifs ?

  • Maintenez un niveau à la fois agréable et sécuritaire : si une personne située à un mètre de vous doit crier pour se faire entendre, les 85 db sont sans doute dépassés.
  • Jouez avec les différents réglages, comme baisser le volume et augmenter les basses.
  • Limitez votre temps d'écoute de musique forte.

Soyez à l'écoute des premiers signes de perte auditive

  • Difficultés à suivre une conversation avec un bruit de fond (restaurant, foule…).
  • Impression que les gens qui vous entourent marmonnent.
  • Tintement, bourdonnement, grondement ou bruit strident, sans source apparente : c'est l'acouphène. Ces bruits proviennent de votre propre oreille.

Publié par Isabelle Eustache, adapté par C. De Kock, journaliste santé le 09/03/2004 - 00h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Jouets bruyants, attention aux oreilles! Publié le 15/09/2015 - 16h14

Les jouets sonores sont de plus en plus nombreux et, il faut bien l'avouer, très plébiscités par les enfants. Attention toutefois, regardez bien les niveaux sonores indiqués sur les emballages. Certains dépassent l'entendement et risquent d'endommage...

Audition : le massacre des décibels Mis à jour le 20/05/2015 - 09h02

L' oreille est un organe relativement fragile et les troubles de l' audition occasionnés par des traumatismes sonores peuvent être irréversibles. Pourtant, le bruit est une agression maîtrisable. Parce que la médecine est impuissante à guérir les déf...

Plus d'articles