PUBLICITÉ

Connaissez-vous les 10 signaux d’alarme du cancer ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/12/2015 - 16h25
-A +A

Peu de maladies font peur comme le cancer, et parmi les éléments qui inquiètent il y a sa capacité à se développer sans que l’on ne s'en rende compte.

Pourtant, nous sommes encore trop peu à connaître les signes qui peuvent dénoncer la présence d’un cancer. Et vous, savez-vous à quels signaux d’alarme il faut prêter attention ?

PUB

Cancer : les 10 signaux d’alarme

Des signes faciles à repérer, qui méritent que vous vous rendiez chez le médecin pour demander un avis et faire éventuellement un dépistage.

  1. Enrouement ou toux qui persistent (surtout chez les fumeurs et les anciens fumeurs).
  2. Difficultés à avaler.
  3. Modification du transit intestinal qui devient permanente (ceci peut être une constipation, de la diarrhée, ou une alternance des deux).
  4. Problèmes pour uriner, surtout chez les hommes.
  5. Perte de poids, fatigue ou fièvre persistantes alors que rien ne les explique.
  6. Toute perte de sang anormale : sang dans les selles, saignements vaginaux hors des périodes de règles ou après la ménopause, sang qui apparaît quand on tousse, et sang sous la peau, c’est-à-dire apparition de bleus sans chocs).
  7. Toute grosseur ou gonflement, n’importe où sur le corps.
  8. Modification subite d’un sein chez les femmes (écoulement, rougeur, rétractation de la peau, etc.).
  9. Apparition ou modification d’une tache de couleur sur la peau.
  10. Blessure qui ne guérit pas, y compris dans la bouche.

Tous ces problèmes qui se répètent ou durent plus de deux semaines sont des signaux d’alarme du cancer.

Comment bien se servir des signaux d’alarme ?

Commencer, bien sûr, par contacter son médecin pour une mise au point. N’hésitez pas à lui exprimer très clairement ce qui vous tracasse. Expliquer pourquoi vous êtes inquiet(e) augmente vos chances d’être entendu(e) et compris(e).

Ceci étant dit, ne vous laissez pas envahir par l’angoisse. Aller voir un médecin dès que vous constatez les signes alarmants vous donne plus de chances d’obtenir un traitement efficace – qu’il s’agisse d’un cancer ou non, puisque ce n’est pas forcément le cas !

En revanche, bien sûr, si vous constatez des anomalies qui ne sont pas reprises sur cette liste, mais vous inquiètent, demandez un avis aussi !

Vous avez besoin de plus d’informations ? Le site www.signauxdalarme.be va plus loin concernant ces signaux.

Initialement publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 15/12/2014 - 09h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 22/12/2015 - 16h25

Fondation contre le cancer www.signauxdalarme.be

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Mélanome : suis-je à risque, comment le repérer ? Publié le 03/07/2017 - 15h31

Bien que le mélanome ne représente que 10% des cancers de la peau, il est particulièrement agressif, de mauvais pronostic et considéré, par conséquent, comme le cancer de la peau le plus grave. D'où l'importance de la prévention et du dépistage du mé...

Plus d'articles