PUBLICITÉ

L’orgasme, c’est quoi exactement ?

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/09/2015 - 15h18
-A +A

L’orgasme, on en parle, on en rêve, on le cherche, on le trouve ! Le mot orgasme vient d’un mot grec signifiant "bouillir d’ardeur". Ce phénomène est plus facile à décrire, à observer qu’à définir.

Mais que recouvre exactement le terme orgasme ? 

PUB

L’orgasme, c’est physique

Féminin ou masculin, l’orgasme est une décharge physique après une tension d’excitation.

Il se manifeste sous la forme du relâchement brusque de tensions neuromusculaires.

Le moment où l’orgasme se déclenche est le point le plus haut de l’excitation sexuelle, et pendant l’orgasme, cette tension diminue.

Il s’agit d’un réflexe involontaire. Il se produit alors dans la zone sexuelle une salve de 3 à 12 contractions involontaires, rythmiques, espacées de 7/10èmes de seconde au début, puis s’espaçant. Les premières contractions sont plus fortes puis vont en s’amenuisant.

Mais les autres manifestations plus personnelles de l’orgasme peuvent être très variables : cris, gémissements, grimaces ou silence profond, tremblements, réactions musculaires involontaires de décharge dans les jambes, morsure, pleurs, éclats de rire, voire parfois une perte de connaissance sont des manières d’orgasmer.

Chez l'homme, l'orgasme produit la plupart du temps (mais pas systématiquement) une éjaculation. Les muscles de l’urètre, de la prostate, des vésicules séminales se contractent.

Chez la femme, il produit des contractions des muscles autour du vagin, et de l’utérus lui-même.

Chez certaines femmes que l’on nomme femmes-fontaines, il est à l’origine de ce que l’on appelle l’éjaculation féminine, extériorisation par l’urètre de fluide en jet à chaque contraction.

Les orgasmes sont tous différents...

Selon qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, du moment où il se produit, de l’intensité de l’excitation, de la qualité de la relation, de la fatigue, de la personnalité, l’orgasme peut se révéler très différent.

Certains orgasmes sont intenses, voire brutaux, d’autres orgasmes sont doux, certains sont rapides comme l’éclair, d’autres durent plusieurs dizaines de secondes, certains sont agréables ou d’autres presque douloureux, certains joyeux et d’autres plutôt tristes, certains orgasmes sont très localisés à la zone sexuelle alors que d’autres embrasent le corps entier.

Aussi ne peut-on décrire que les réactions communes, ce qui n’en dit qu’une petite partie.

Initialement publié par Dr Catherine Solano le 08/05/2012 - 17h21 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 25/09/2015 - 15h18
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
L'orgasme, but ultime du plaisir sexuel ? Mis à jour le 04/03/2003 - 00h00

Nombreuses sont les questions des hommes et des femmes sur le plaisir et sur l'orgasme. Puis-je ressentir du plaisir sexuel sans avoir d'orgasme ? Je n'ai pas d'orgasme à chaque relation sexuelle, est-ce normal ? Comment puis-je intensifier mes orgas...

Que savez-vous de l'orgasme? Mis à jour le 21/12/2007 - 00h00

Le plaisir sexuel, on le ressent, c'est certain. Mais quand il s'agit de l'expliquer, on ne sait souvent pas grand-chose. Pourtant, c'est très intéressant car cela permet de mieux comprendre l'autre et aussi soi-même…

10 mises au point sur le point G Publié le 19/12/2011 - 12h10

Le point G, mythe ou réalité, informez-vous au-delà des idées reçues sur ce point sensible de la sexualité féminine. 12 questions / réponses pour tout savoir sur le point G.

Plus d'articles