PUBLICITÉ

Une pilule miracle contre les maladies du cœur?

Article créé le 30/05/2011 - 11h29 et mis à jour par Marion Garteiser le 30/05/2011 - 11h29
-A +A

Une seule pilule pour diminuer de moitié son risque cardiaque? C'est la promesse de la "polypill". Faut-il la croire?

PUB

Une seule pilule contre les maladies cardiaques

Prendre une pilule chaque jour et, par ce geste simple, diminuer son risque cardiaque, est-ce possible? Apparemment oui, selon une étude qui vient de paraître dans la Public Library of Science (PLoS). Elle vise la "polypill", néologisme en anglais que l'on pourrait traduire par multi-pilule. Pourquoi ce nom? Parce que ce nouveau médicament réunit dans un seul contenant quatre produits différents, qui luttent tous contre les troubles cardiovasculaires:

  • de l'aspirine
  • du lisinopril, un anti-hypertenseur
  • de l'hydrochlorothiazide, qui lutte aussi contre l'hypertension
  • et de la simvastatine, qui sert à réduire le taux de cholestérol dans le sang.

 

Tous ces traitements sont déjà bien connus, et administrés de manière individuelle aux patients qui souffrent d'hypertension, d'hypercholestérolémie, ou qui ont déjà une histoire d'accidents cardiaques. Le principe de la multi-pilule est de traiter les personnes qui ne sont pas traitées pour hypertension ou hypercholestérolémie, mais qui ont tout de même un risque cardiaque élevé par rapport à la population générale. Pour ces gens qui ne sont pas à proprement parler malades, manger simplement une pilule par jour suffit pour diminuer de 53% le risque cardiaque, et même quand on compare à un placebo.

 

Quels inconvénients pour la multi-pilule?

Le premier est l'impossibilité, avec cette pilule, de faire un traitement "sur mesure": tout le monde aura le même dosage.

Le second problème, sérieux, est celui des effets secondaires. Ils sont ceux des médicaments contenus dans la multi-pilule (augmentation des saignements à cause de l'aspirine, hypotension ou vertiges à cause des anti-hypertenseurs, etc.), et ils ont touché 43%  personnes traitées (contre 31% pour le placebo). 18% des personnes testant le médicament ont arrêté le traitement à cause de ces effets secondaires (contre 13% des personnes traitées par placebo).

 

Tout cela étant considéré, allons-nous bientôt voir apparaître une multi-pilule pour le coeur sur nos marchés? Ce n'est pas certain, vu les inconvénients qu'elle pose par rapport aux traitements qui sont disponibles chez nous. En revanche, la multi-pilule pourrait, selon les auteurs de l'étude, être très utile dans les pays moins développés, où la mise en place d'un traitement pour chacun des facteurs de risques serait trop onéreuse et trop difficile à mettre en place.

Si vous cherchez une stratégie simple qui fasse diminuer tous vos facteurs de risque de maladie du coeur, penchez-vous plutôt... Sur l'activité physique!

Billet initialement publié le 30/05/2011 - 11h29 et mis à jour par Marion Garteiser le 30/05/2011 - 11h29
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Pilule et poids, pilule et cancer : qu'en est-il ? Publié le 22/09/2014 - 14h37

Après le traitement hormonal substitutif de la ménopause, on a accusé la pilule d'être cancérigène. Cette suspicion s'ajoute à la crainte des femmes de prendre du poids. Qu'en est-il réellement ? Ces inquiétudes sont-elles justifiées ? Nous avons int...

Plus d'articles