PUBLICITÉ

Trop de glucides simples ajoutés dans nos aliments ?

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 30/11/2004 - 00h00
-A +A

L'Agence francaise de sécurité sanitaire des aliments a livré récemment un rapport sur l'évolution en France de la consommation de sucre et de produits sucrés. Ce rapport n'épargne pas l'industrie alimentaire à laquelle les experts reprochent le manque de transparence sur l'étiquetage alimentaire.

PUB

Dans l'industrie alimentaire, les sucres ne sont pas employés uniquement pour leur pouvoir sucrant. Ils servent aussi de substrat pour la fermentation, la cuisson, la conservation ou la congélation. Dans certains cas, ils contribuent également à la texture de l'aliment. Réduire l'addition de sucre est donc un problème cornélien pour l'industriel, car les édulcorants (comme l'aspartame) n'ont pas les propriétés technologiques si particulières du sucre. Par contre, certains aliments comme les laitages ou les boissons sucrées comportent aujourd'hui beaucoup plus de sucre que nécessaire… L'exemple francais donne déjà une bonne idée de ce qui se passe probablement aussi chez nous.

Pas le sucre du café

Aujourd'hui, dans l'Hexagone, plus de 70 % de la consommation de saccharose (le sucre en carré) vient des produits transformés. Avant 1970, plus de 60 % provenait du sucre de table… Comment expliquer ce renversement de situation ? Ces quinze dernières années, la consommation de plusieurs produits fortement sucrés a littéralement explosé : + 26 % pour les ventes de boissons gazeuses sucrées, +77 % pour les jus de fruits, +31 % pour les biscuits et +50 % pour les yaourts et desserts lactés. A l'opposé, la consommation de sucre de table, de fruits et de lait a plutôt eu tendance à diminuer (-29 % en 10 ans en 2000).

Le chocolat à la traîne

Il est curieux de ne pas voir les confiseries et le chocolat dans ce palmarès. Eh bien, curieusement, leur consommation reste stable, en particulier pour le chocolat (5 kg/an/habitant en moyenne). Ce constat est valable aussi chez nous. En 10 ans, la consommation du chocolat a toujours avoisiné un peu plus de 9 kg par habitant par an (on est le pays du chocolat ou on ne l'est pas !) A méditer, à l'heure où l'on évoque chez nous un possible retrait des distributeurs de confiseries dans les écoles...Autre observation : les sirops de glucose et de fructose sont aussi de plus en plus utilisés par l'industrie alimentaire (par exemple dans les boissons sucrées) pour remplacer le saccharose. Cette augmentation combinée à la stabilisation apparente du saccharose (les produits sucrés compensent la baisse de consommation du sucre) se traduit par l'accroissement de la consommation de glucides totaux.

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le 30/11/2004 - 00h00 Source : Rapport Glucides et santé : état des lieux, évaluation et recommandations. Afssa. 14 octobre 2004.
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUBLICITÉ
A lire aussi
Edulcorant : dis-nous tout ! Mis à jour le 10/10/2006 - 00h00

Les édulcorants , type aspartame ou acésulfame, sont aujourd'hui couramment employés pour alléger notre ration calorique quotidienne. Mais ces molécules au pouvoir sucrant intense réservent-elles des surprises ? Quels sont les pièges à éviter et les...

Sucre ou gras : qu'est-ce qui fait le plus grossir ? Publié le 17/12/2013 - 11h59

Tour à tour, nous accusons le gras et le sucre d’être responsables de la progression de la prise de poids et de l’obésité. Il faut dire que notre consommation de matières grasses a fortement augmenté au cours des dernières décennies, tout comme celle...

La liste de courses du diabétique Publié le 22/09/2015 - 16h25

Le diabète est une maladie caractérisée par un taux de sucre dans le sang trop élevé, exposant à des hyperglycémies et à des complications. Aux personnes atteintes de cette affection s'impose un régime alimentaire . Alors que doit-on mettre dans son...

Plus d'articles