PUBLICITÉ

Votre audition diminue, c'est la presbyacousie...

Mise à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/05/2017 - 12h07
-A +A

À partir de 50 ans, l'audition baisse progressivement, c'est la presbyacousie. Toutefois, nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. En effet, il existe des facteurs aggravant la presbyacousie. Certaines personnes seront concernées plus précocement que d'autres, et la surdité s'installera plus ou moins progressivement.

PUB

Quels sont les symptômes de la presbyacousie ?

  • Gêne importante dans le bruit.
     
  • La perception des sons aigus est diminuée : par exemple, les voix féminines ne sont plus entendues alors que celles des hommes restent audibles.
     
  • Troubles de compréhension dans les conversations.
     
  • Acouphènes (bourdonnements dans les oreilles).

Les personnes atteintes d'une baisse de l'audition ont rapidement le sentiment d'être exclues. Leur vie sociale est gênée, ce qui tend à renforcer encore leur isolement. D'où l'importance de considérer les symptômes listés ci-dessus, afin de reconnaître assez tôt sa gêne auditive et de chercher la solution la plus adaptée.

Certains facteurs aggravent la presbyacousie

La presbyacousie est liée au vieillissement. Autrement dit, la baisse de l'audition avec l'âge est un phénomène naturel. Il existe cependant des éléments susceptibles d'accélérer ce vieillissement :

  • Les traumatismes sonores.
     
  • Les expositions à un environnement sonore au travail ou dans la vie moderne (baladeurs, concerts…).
     
  • Le mode de vie (tabac, alcool et sédentarité peuvent entraîner des lésions de la microcirculation sanguine de l'oreille interne).
     
  • Les antécédents médicaux (otites à répétition).
     
  • Etc.

Quelles sont les solutions à la presbyacousie ?

Le diagnostic de presbyacousie est porté par un ORL à l'issue d'un examen audiométrique tonal et vocal. Si une aide auditive (prothèse) se révèle nécessaire, elle sera délivrée sur prescription par un audioprothésiste.

Avec les progrès techniques, les audioprothèses deviennent plus petites et plus performantes. L'adaptation n'en demeure pas moins difficile. Il faut du temps et ne pas hésiter à parler de ses difficultés, à son entourage, à son audioprothésiste.

Il existe trois types d'appareils : contour de l'oreille, prothèse intra-auriculaire ou boîtier fixé sur la branche des lunettes. Si le choix dépend du type de surdité, de l'ancienneté de la perte auditive, de ses répercussions, etc., il dépend également du coût de l'appareil.

Initialement publié par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 15/06/2009 - 00h00 et mis à jour par Marion Garteiser, journaliste santé le 19/05/2017 - 12h07

Dr Hervé Joly et Julie Joly, " Savoir (bien) vieillir ", Editions Flammarion.

Notez cet article
PUBLICITÉ
A lire aussi
La surdité chez les chiens et chats Mis à jour le 13/02/2007 - 00h00

Votre chien ou votre chat ne semble plus réagir à vos appels ou est surpris lorsque vous l'abordez sans avoir été vu préalablement? Il convient de vérifier s'il possède une acuité auditive normale.

L'audition: un sens trop négligé Mis à jour le 20/03/2007 - 00h00

L' ouïe est un sens tout aussi précieux que la vue. Pourtant peu de Belges font contrôler leur audition et très peu sont appareillés. Est-ce par manque d'information? Qui consulter? Comment se déroulent les tests? Quelles sont les solutions?

Quand et comment mesurer son audition ? Publié le 23/03/2017 - 11h16

Si les personnes âgées sont plus à risque de troubles auditifs en raison de la presbyacousie (baisse de l’audition liée au vieillissement), nous pouvons tous être concernés en raison des nuisances sonores auxquelles nous sommes soumis dans notre vie...

Malentendance : soyez tout ouïe! Mis à jour le 24/05/2005 - 00h00

Vous avez l'impression que le son de votre TV ou de votre radio est déréglé? Vous devez souvent demander à vos interlocuteurs de répéter leurs propos? Il se peut que vous souffriez de perte auditive . Une consultation chez un médecin ORL s'impose.

Plus d'articles